Pourquoi les contrats d’assurance-vie restent de bons placements !

AccueilBlogPourquoi les contrats d’assurance-vie restent de bons placements !

La flat tax et l’assurance-vie

Ce PFU de 12,8% est en réalité beaucoup plus favorable à court terme que les taux historiques du prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) de respectivement de 35% avant 4 ans et de 15% entre 4 et 8 ans.
Du coup, les contrats d’assurance vie sont devenus très compétitif pour servir des objectifs d’épargne à court et moyen terme, traditionnellement plutôt placée en livrets bancaires et comptes à terme.

 

Un transfert de l’immobilier vers l’assurance vie

Les mesures adoptées lors de la dernière loi de finance envoient un message clair : soutenir fiscalement l’immobilier n’est pas une priorité du gouvernement. La flat Fax de 30% touche tous les revenus du patrimoine, hormis ceux de l’immobilier qui restent taxés au barème progressif de l’impôt sur le revenu, soit potentiellement le double.
Il semble donc opportun de faire un bilan patrimonial, et de voir si un réajustement est nécessaire en fonction de votre situation.

La transmission du patrimoine et la fiscalité : l’avantage majeur des contrats d’assurance-vie

Les sommes versées aux bénéficiaires du contrat lors du décès de l’assuré le sont hors succession. Et ces sommes sont transmises sans impôt au bénéficiaire, à concurrence de 152 500 € par personne, lorsqu’elles sont issues de primes versées par le souscripteur avant 70 ans.
La loi de finances pour 2018 n’a pas modifié la fiscalité de l’assurance vie en cas de décès.

« En cas de vie » :

Après 8 ans, il y a un abattement sur la part d’intérêts du rachat d’un montant de :
4 600 € pour une personne seule
9 200 € pour un couple marié ou pacsé
Les prélèvements sociaux sont dus au moment du rachat partiel ou total, sur les contrats d’assurance vie ou de capitalisation investis sur des unités de compte. Depuis le 1er janvier 2018, les prélèvements sociaux sont passées de 15,5% à 17,2%.
Concernant les contrats investis uniquement sur le fonds en euros, les prélèvements sociaux sont pris au fur et à mesure pendant la durée de vie du contrat depuis 2011.

L’assurance-vie réponds parfaitement à trois objectifs

Valoriser des capitaux
Percevoir des revenus complémentaires faiblement fiscalisés, immédiatement et/ou à la retraite
Optimiser la transmission du patrimoine.

 

Notre équipe est à votre écoute.

Consultez nos derniers articles



Contacter un conseiller DÉMARRER MON BILAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez vous à nos articles :

* Champs obligatoire