FORÊTS

L’investissement en groupement forestier est un moyen de placer son argent tout en contribuant à l’écologie de la planète. Ce sont des solutions d’investissement simples, de diversification, décolérées des marchés financiers, tout en donnant un sens à l’investissement réalisé, celui ci favorisant la filière Bois en France et préservant l’actif forestier français. Il va dans le sens du développement de la filière forêt-bois en France, ce qui aura pour effet de diminuer les volumes d’importations et probablement augmenter la part des bois transformés en vue de l’exportation. Rappelons qu’un groupement forestier est une société civile, et que sa création répond d’abord au reboisement et à la conservation des forêts.

Les investissements en GFF permettent également de bénéficier d’une fiscalité avantageuse :

 transmission2  réduction ISF 2  réduction IR 2
Le dispositif connu sous le nom d’amendement Monichon existe depuis 1930. Il permet, en contrepartie de l’engagement pris par le Groupement Forestier de gérer durablement la forêt, de bénéficier d’une exonération d’ISF et de droits de transmission (succession ou donation) à hauteur de 75% de la valeur des forêts détenues. La Loi TEPA votée en 2008 permet de réduire l’ISF de 50% du montant investi dans un Groupement Forestier, en contrepartie d’une durée de blocage de 5 ans1/2 et d’un risque de perte en capital. L’investissement est limité à 90.000 euros. C’est le même dispositif que pour l’investissement dans les PME, mais avec un couple risque rendement très différent. La Loi MADELIN permet d’investir dans un Groupement Forestier et de réduire l’Impôt sur le Revenu à hauteur de 18% de l’investissement réalisé, en contrepartie d’une durée de blocage de 5 ans1/2 et d’une risque de perte en capital. Plafond d’investissement pour un couple : 11.400€ soit une réduction d’impôt maximum de 2.052€. Plafond d’investissement pour un célibataire : 5.700€ soit une réduction d’impôt maximum de 1.026€.

Mes conseillers a sélectionné pour vous trois partenaires de renom

 

Victoire-Pierre-Papier-GFF-FV-Patrimoine-e1487091516578

France Valley est une société de gestion indépendante agrée par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). Elle gère plusieurs Groupements forestiers pour le compte de nombreux particulier..Membre de l’ASFFOR (Association des sociétés et groupements fonciers et forestiers), association professionnelle qui réunit les principaux investisseurs institutionnels français de la forêt.

France Valley a remporté le prix du meilleurs fonds dans la catégorie forestier/agricole/ viticole lors des victoires de la Pierre papier en 2016.

 

Vidéo France Valley

Une gestion durable

Les forêts acquises par la Foncière Forestière sont gérées selon les critères de certification d’une forêt durable aux normes du label PEFC, avec pour ambition d’évoluer progressivement vers la labellisation FSC. La Foncière Forestière s’engage en particulier à préserver la biodiversité de la faune et de la flore favorisant ainsi la résistance et la capacité de récupération des écosystèmes locaux.

Des revenus récurrents

Les revenus de l’exploitation d’une forêt proviennent de la vente de bois coupé issu de la croissance biologique naturelle des forêts et destiné aux filières traditionnelles.

Vidéo Foncière Forestier Vatel Groupe

logo domaine et patrimoine
La Société FOREST INVEST a été créée sur une idée : Démocratiser l’investissement forestier via les Groupements Forestiers Domaines & Patrimoine.

La forêt répond aux besoins de réduire les émissions de carbone et d’augmenter le stockage de celui-ci. Elle est aussi une alternative au pétrole. La filière bois se développe dans la construction et dans les énergies renouvelables. Au niveau des énergies, l’objectif européen pour 2020 est d’arriver à 22 % d’énergies renouvelables dont la moitié est constituée par la biomasse forestière. Les débouchés du bois sont donc importants.

Le groupement forestier permet, avec une mise de fonds limitée, d’avoir de la forêt très diversifiée sur le plan géographique comme sur le plan des essences. Vous réduisez d’autant les risques en cas de tempête ou de maladie. Les groupements forestiers possèdent donc les forêts. L’investisseur, quant à lui, détient des parts du groupement. La gestion est assurée par le groupement, le porteur de parts étant déchargé de tout souci de gestion.

L’écologie et  rentabilité ne sont donc pas des frères ennemis, et l’argent peut être placé de façon intelligente, pour favoriser l’intérêt général, tout en générant des revenus éthiques.

Voir également les investissements photovoltaïques.